La recette toute bête: mes choux de Bruxelles en mode thérapie de choc

Le saviez-vous? La majorité des individus ayant grandi en Belgique francophone dans les années 80-90 semble avoir été systématiquement victime du même double traumatisme: la découverte de Téléchat, et celle des choux de Bruxelles de la cantine scolaire.

Quelques rares malchanceux ont d’ailleurs enchaîné les deux sur la même semaine. Mais ils n’ont pas survécu.

Pour Téléchat, désolée, mais je ne peux rien pour vous (surtout que je fais partie des aberrations mathématiques qui ont adoré cette émission et qui ont ACHETE l’intégrale en DVD).

Pour les choux de Bruxelles par contre, c’est une autre histoire. On nous les servait systématiquement bouillis et trop poivrés, et je les ai pris en horreur à un degré tel que leur seule odeur suffisait à me faire pleurer (Pavlov style).

Mais je m’en suis sortie, et c’est pour ça que je veux t’aider aujourd’hui, Lectorat.

NON, le chou de Bruxelles ne pue pas. NON, il ne fait pas vomir. NON, il n’est pas une invention maléfique sortie des entrailles de la Terre pour te pourrir ton dîner. Suffit de savoir le cuisiner.

La preuve par neuf ci-dessous.

RECETTE des choux de Bruxelles au plus-que-parfait caramélisés à la moutarde 

Pour environ 4 victimes:

  • 750 g à 1 kg de choux de Bruxelles (frais ou surgelés)
  • 4 à 5 càS de moutarde de Dijon
  • 2 à 3 càc de miel ou sirop d’érable
  • 4 à 5 càs huile (coco ou olive ou autre)
  • sel, poivre

Si les choux de Bruxelles sont surgelés, les dégeler, les rincer légèrement et bien les égoutter.

S’ils sont frais, les rincer, couper les pieds et les feuilles abîmées, et les faire blanchir 10 à 15 minutes dans de l’eau bouillante additionnée d’un demi verre de vinaigre (pour éliminer les composants sulfurés et vous éviter de vous transformer en bombe H après ingestion).

Essuyer les choux, les couper en deux (ou en quatre si vous êtes courageux) et réserver dans un grand saladier.

Mélanger l’huile, la moutarde et le miel ou le sirop d’érable et verser ce mélange sur les choux de Bruxelles en mélangeant délicatement. Si nécessaire, adapter les quantités pour que tous les choux soient bien enrobés tout en respectant les proportions sucre/moutarde/huile.

Répartir les choux en une couche uniforme sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé.

IMG_20151008_114334
Ssssbôw.

Enfourner à 180°C pendant 20 à 30 minutes, jusqu’à ce que les choux soient bien grillés et caramélisés.

 

IMG_20151008_131605Servir avec la viande de votre choix.  Ca passe aussi très bien tout seul, garni de brisures de bacon grillé ou de miettes de maquereau fumé légèrement sauté à la poêle (sissi, une tuerie, je vous jure).

IMG_20151011_222020
Cette photo est interdite aux moins de 18 ans.

 

Voilà, Lectorat, je viens de t’épargner 5 ans de thérapie comportementale. Juste comme ça. De rien.

Chalut, à demain, si on veut bien!

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=8aVL9LSpxI8&w=560&h=315]

 

 

 

 

Commentaires

More from Cindya Izzarelli

Récit d’un SuperFail matinal

Aujourd’hui, j’ai cédé à mon côté obscur. Il faut savoir que, un...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.