Chronique radio « C’est Presque Sérieux »: Syrie Daiza

Lien vers le podcast:

Des économistes de l’UCL viennent de chiffrer l’impact budgétaire de l’immigration et cet impact, ô surprise, est positif! Puisque les migrants pourraient rapporter à la Belgique la coquette somme de 2 milliards d’euros par an. En voilà une bonne nouvelle qui devrait réjouir tout le monde! Tout le monde, SAUF Bart de Wever, notre Schtroumpf grognon national, l’homme qui boude et qui nous le fait savoir à coup de “Hé ben moi, j’aime pas les Diable Rouges!”

Non, Bart n’est pas content, Bart râle et réclame encore et toujours la suppression des allocations familiales pour les réfugiés, allocations qui représentent, à la grosse louche, 6 millions d’euros. Réclamer 6 millions à des gens qui peuvent te rapporter 2 milliards, c’est vraiment pinailler pour être désagréable, ou, comme on dit dans le Hainaut, faire son rapiat. Un peu comme quand tu vas au resto en famille et que ton cousin radin réclame un verre d’eau du robinet pour éviter de participer à la cagnotte boisson: ça met une sale ambiance.

Tout ça pour dire que je m’inquiète pour Bart. Clairement, il nous couve un truc, depuis quatre ou cinq ans,enfin, depuis qu’on le connaît, une dépression, une gastro, bref ça va pas, et il ne sait plus comment nous le faire savoir. Alors, certes, c’est facile de taper toujours sur les mêmes, mais moi, dans ma grande mansuétude, j’ai osé. J’ai osé regarder Bart avec les yeux de la sincérité, les yeux  de l’amour, les yeux de l’enfance. Et j’ai vu clair. Voyez-vous, si Bart fait la gueule, c’est parce que, depuis qu’il est tout petit, le petit Bart Albert Lilian (oui, c’est son 3e prénom) a un rêve.

Il rêve d’un lieu magique, un territoire hermétiquement grillagé, amoureusement protégé, un lieu où on entrerait et dont on sortirait par une seule et même porte, très bien gardée du reste. un lieu super propre, où tout le monde serait habillé pareil et ferait de graaaaands sourires, un endroit où s’éloigner des sentiers balisés serait interdit, où l’accès aux coulisses serait interdit, où vous seriez escorté et supervisé en permanence, un lieu où le bonheur serait obligatoire et où on dépenserait  des fortunes en communication pour convaincre le public que c’est le plus bel endroit du monde.

OUI!  Vous voyez où je veux en venir: depuis toujours Bart rêve d’avoir… son propre PARC D’ATTRACTION!

Un parc d’attraction! Et je le comprends! C’est vrai quoi, tout leader politique qui se respecte a le sien! En Chine, Tonton Xi et le Parti Communiste en ont un, l’Etat Islamique en a deux, Kim Jong Un en a trois,  Marine Le Pen a le centre de loisir Jules Ferry à Calais,…

Bref, avoir son parc d’attraction, c’est le nec plus ultra de la panoplie du petit dictateur, l’incontournable de cet hiver, vu sur tous les podiums de la dernière Facho Week!

Et qui c’est qui est encore à la traîne, dans tout ça? La Belgique, bien sûr! Enfin, la Flandre, plutôt, parce que même les Wallons sont en train de prendre de l’avance! En Wallonie, on a Pairi Daiza et on a Charles Michel qui fait des selfies avec Erdogan. Mais en Flandres, qu’est-ce qui lui reste à Bart, comme attraction à sensation? Plopsaland? Maggie de Block? Maggie de Block à Plopsaland? Faut pas s’étonner qu’il fasse la gueule! Mais sèche tes larmes, petit Bart, j’ai la solution pour toi!  On va lancer un crowdfunding au sein de la NVA pour t’offrir LE parc d’attraction altruistico-facho qui va réconcilier toutes les statistiques!  En plus, ça tombe bien, la main-d’oeuvre est toute prête! Le parc Maximilien vient d’être évacué et ses ex-occupants font de la figuration de rue du côté de l’Office des étrangers en attendant qu’on se rappelle d’eux. Voilà donc des réfugiés qui vont te rapporter du fric tout de suite!

Imagine Bart, ferme les yeux, je prends ma voix de speakrine:

“Dans le joli village abandonné de Doel, à quelques pas du célèbre réacteur dit “Le gruyère magique”, viens découvrir les fastes du Moyen Orient à Syrie Daiza! Ici, tu pourras t’amuser sur notre parcours du combattant de 4 kilomètres! Viens te perdre en famille dans le labyrinthe miné,  devenir le meilleur sniper de tout le laser game, prends une photo souvenir avec nos vautours apprivoisés et chaque jour à 14h, viens assister au grand show sons et lumières “Adieu Palmyre!” Syrie Daiza, un avant-goût du paradis“

Alors Bart, c’est pas beau? Et comme tout ça, au final, ça risque de ne pas te coûter très cher, il restera même dans ton budget de quoi te racheter, à défaut d’une vraie âme d’enfant ou d’un nouveau costume de panda, une belle conscience toute neuve!

Tu vois? Et après on dira encore que l’économie, c’est compliqué…

(c) Osseous Matter.
(c) Osseous Matter.

Commentaires

More from Cindya Izzarelli Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.