Chronique « C’est presque sérieux » 27/01/06: Renaud no no no

Il est de retour! Renaud, autrefois Mister Renard, dit aujourd’hui le Phénix, et prochainement sans doute le coq au vin. (Oui c’est comme les Pokémon, y’a trois phases d’évolution).  On m’a confié  la lourde tâche de vous parler du nouveau single de l’homme qui a raté sa vocation de pâtissier, lui qui aimait tant faire des tatatins…

Lien vers le podcast (billet à 52:45): « C’est presque sérieux » – La Prem1ère – émission du 27/01/2016

C’est tout frais, ça buzze sur le net, ça s’appelle “Toujours debout”, mais ça aurait aussi pu s’appeler “Souvent assis”, “Parfois couché” ou “parti acheter des clopes, je reviens dans cinq minutes”.
Pour vous parler de cette nouvelle oeuvre qui a laissé tout le monde sans voix, (y compris son créateur), je vous ai préparé une petite revue de presse:

On commence par LE MONDE, qui fait dans l’analyse littéraire pour nous convaincre que cette chanson c’est de la balle:


 “Les mots sont là. Ceux d’un phoenix qui amorce son retour.

“Il y a aussi un retour sur son silence “

“Mais c’est surtout le texte d’un homme qui veut aller de l’avant”

A l’autre bout de la droite, on a Le Figaro, qui fidèle à lui-même,  fait plutôt dans l’argument d’autorité:

« Ami de longue date du chanteur , l’acteur Vincent Lindon ne tarit pas d’éloges sur le nouvel album de Renaud. Le comédien, primé au dernier Festival de Cannes, nous dit: « Il est en train de faire un album absolument sublime. (…) Ses fans vont être drôlement contents.»

Donc, Vincent Lindon, référence incontestée en matière de bon goût musical. Rappelons juste que Vincent Lindon, il est aussi très content de lui quand il fait ça:

Sans transition, on passe au NOUVEL OBS qui se garde bien de faire tout commentaire sur la nouvelle chanson et se contente de nous communiquer le bulletin de santé du Renaud:

« Renaud va mieux, c’est sûr. Et pour une bonne et « simple » raison, qu’il explique avec franchise :Il a arrêté de boire depuis 128 jours! ”

Petit fact checking: 26 janvier moins 128 jours ça nous ramène au 20 septembre. Hors, Edgar Szoc, lui-même membre émérite des Alcooliques Incognito (c’est comme les alcooliques anonymes mais pour les gens célèbres) Szoc, donc, nous a confié avoir croisé Renaud flambé au pastis pas loin de son studio d’enregistrement, il y a moins de 3 mois. Perso quitte à croire les mensonges d’un mec bourré, je choisis celui qui me paie des tournées.

Bref, qu’on soit chroniqueur de droite ou de gauche, Renaud fait l’unanimité sur un point: tout le monde semble avoir envie de lui donner une grande claque dans le dos et de lui dire “tracasse, ça va aller”. Exactement comme François Hollande finalement: tout le monde a envie de lui donner une grande claque et… Voilà. Mais Renaud qui se relève grâce à la béquille de Grand Corps malade, c’est beau comme une version punk de l’aveugle et du paralytique. Cela dit, ça me fait surtout penser à l’histoire du sourd qui flatule bruyamment en public, persuadé que personne ne l’a entendu:ça laisse aux gens autour le choix entre être sympa et faire semblant de rien ou être honnête et se faire taxer de cruauté. Perso, je me fous d’être sympa et quand quelqu’un que je respecte fait de la merde, j’estime devoir le lui dire.  

Alors, est-ce que cette nouvelle chanson est mauvaise? Oui. Est-ce qu’elle est mal écrite? Oui. Mais pas plus que d’habitude en fait. Le malaise vient surtout du fait que Renaud va mal. Et qu’essayer de faire passer ses bains de siège thérapeutiques pour l’album de l’année ne va pas l’aider à redevenir le meilleur de lui-même. Moralité: quand Renaud dit tube, c’est toute la chanson Française qui trinque.

A ta santé donc, ou ce qu’il en reste, et en souhaitant que ta prochaine cuvée soit d’un meilleur cru.

renaud

Commentaires

More from Cindya Izzarelli

Le Futuroscoop du 16 janvier journalisme, réalité, fraternité

  La BBC s’apprête à faire la chasse aux fausses informations qui...
Read More

1 Comment

  • C’est pas une chronique ça, c’est un texte de one man show, des jeux de mots sympa, quelques pitreries et un souffre douleur. Coolos poto merci, en attendant y’a aucune argumentation, aucune analyse, c’est creux et gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.