Le Futuroscoop du 16 janvier: Encore Raté

raté
raté

Le gouvernement britannique était accusé dimanche d’avoir dissimulé l’existence d’un essai de missile nucléaire raté en 2016, quelques semaines avant un vote décisif sur le renouvellement du programme nucléaire au parlement…


Mais oui, oui, ils ont menti pour rester crédible. Et alors? C’est pas comme ça qu’on fait, aujourd’hui? La dissimulation en politique ce n’est pas un crime, c’est de la bienséance. Si tout le monde disait toute la vérité tout de suite, on ne pourrait plus voter sans passer ouvertement pour des cons ! Et puis, faites pas l’innocent hein, quand vous arrivez à un rendez-vous que vous avez l’intention de conclure, vous ne parlez pas de vos trois divorces que je sache? Ben là c’est pareil.

Non, en soi, qu’un gouvernement rate quelque chose, rien de surprenant, qu’il essaie de planquer ça sous le tapis pour arriver à ses fins, sur le plan logique ça se justifie, non, là où ça m’inquiète, c’est que si on part du postulat que le gouvernement nous cache systématiquement ce qu’il rate, ça veut dire que ce que le gouvernement ne nous cache pas, c’est ce qu’il estime réussi, ou à tout le moins potable! Et là, je pense qu’on a un sérieux problème d’auto-évaluation. La bonne nouvelle, c’est qu’on va pouvoir lever ce doute séance tenante vu que je reviens du futur avec un gros dossier belge, le dossier des Missions Ratées, pour faire court on dira le dossier MR, dossier aujourd’hui déclassifié.

-Et qu’est-ce qu’on y trouve, dans ce dossier?
Cindya: Comme son nom l’indique hein, on y trouve une très longue liste de tous ce que les politiques de ces trente dernières années ont raté sans oser nous l’avouer. On y apprend par exemple que la Belgique a failli se doter de l’arme nucléaire. Enfin, d’UNE arme nucléaire. La Ministre Marghem avait en effet proposé de monter le réacteur de Tihange sur une catapulte, comme ça, je cite, “s’il explose ce ne sera pas perdu”. Proposition qui sera finalement écartée suite à un vote à main levée. Toujours dans les grands travaux avortés, on retiendra le fabuleux projet “Plopsadoel”, un parc d’attraction nocturne avec des nains phosphorescents et une piscine chauffée, projet mis au placard à cause de la pénurie d’iode, ou encore, à Bruxelles, le piétonnier sous-terrain rêvé par Yvan Mayeur, destiné à remettre un peu de vie dans les tunnels fermés. On apprend aussi toute la vérité sur l’expérience Georges-Louis Bouchez était en fait un prototype de robot ménager destiné à servir le café au siège du MR, mais vu les nombreux défauts de la machine, Charles Michel a renoncé à lancer la production en série. Sur une note plus funeste, ce dossier révèle aussi la première et dernière fois où le parti écolo a fait le buzz, quand tous les membres du parti ont décidé de faire un mannequin challenge sans respirer pour protester contre la pollution de l’air. 600 morts. Depuis, l’écologisme est réputé nuire gravement à la santé. On trouve aussi en fin de dossier un PS où une main anonyme s’excuse auprès de tous les parvenus du monde de n’avoir pas pu les protéger plus longtemps…

-Que des choses qu’on aurait préférées ne pas savoir finalement…
C’est ça, et finalement, quand nos confrères de la BBC la questionnaient sur cet essai nucléaire raté, Theresa May aurait pu répondre par ce vers du poète Thomas Gray: “Where ignorance is bliss, ’tis folly to be wise.”, “Si l’ignorance est gage de bonheur, c’est folie que de désirer le savoir.” Mais c’est sans doute lui prêter plus d’esprit qu’elle n’en a.

Commentaires

More from Cindya Izzarelli

Chronique « C’est presque sérieux » 15/12/2015: Et PAF, Lepers

La rumeur s’est propagée hier à la vitesse d’un préavis de grève de la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.